Les Trans 2016 Podcast #4

Dans le cadre de notre partenariat avec les 38èmes Rencontres Trans Musicales de Rennes, nous vous avons donné rendez-vous pour la diffusion de podcasts exclusifs réalisés par les artistes présents sur cette édition 2016 des Trans.

trans_radiomeuh1700-468

Pour ce 4ème et dernier numéro (le festival commence demain) ce sont Joey le Soldat et Meute qui prendront les commandes pour 1/2 heure chacun.

Diffusions sur radiomeuh.com: Mercredi 30 Novembre à 21h et dimanche 4 décembre à 23h.

Joey le Soldat (Burkina-Fasso)

joey-le-soldat_10

Combinaison de deux mots de ses langues principales, le moré et le dioula, « Burkina Faso » signifie Pays des hommes intègres.
Joey Le Soldat en est un bon exemple. Petit-fils de tirailleur et fils d’un militant indépendantiste, le musicien n’a de militaire que le patronyme. La Parole Est Mon Arme, affirmait son premier essai dès 2012. Alors, le trentenaire trempe la plume dans la plaie et prête autant d’attention à la forme (un flow polyglotte, des instrus mariant classicisme efficace et modernité aventurière), qu’au fond (guerres africaines, mariages forcés, dénonciation de la misère urbaine ou des ravages du colonialisme…).

Le tableau est sombre, mais si bien dépeint ! Son dernier essai, Burkin Bâ, paru en 2014, évoque plus d’une fois le travail de Roots Manuva. Cette réussite bénéficie d’instrus signées Redrum, DJ Form et 76 os et fut masterisé par Dave Cooley, l’homme qui a façonné le son du label Stones Throw. Non, ce n’est pas rien !
+ d’infos ici
Facebook

Joey Le Soldat sera le 15 décembre à l’ubu pour la soirée Trans 2016 : info ici

Meute (Allemagne)

meute__o

Depuis les expériences symphoniques de Jeff Mills et Carl Craig, on sait à quel point la primitive énergie de la dance music est miscible dans le format orchestral. À l’instar des précurseurs Acid Brass (remarqués aux Trans en 1997), le collectif hambourgeois Meute pousse l’idée un cran plus loin, en adaptant des standards de la house et de la techno aux spécificités instrumentales et déambulatoires d’une fanfare. Uniquement interprétées par des cuivres et des percussions, extirpées des impersonnels amas de machines derrière lesquels se planquent leurs auteurs pour aller à la rencontre de publics peu familiers avec le noctambulisme sous hangar, les compositions de figures comme Marc Romboy et Âme y gagnent un saisissant supplément de chaleur et de fantaisie.

+ d’infos ici
Facebook

Archives